En Castellano <== Français
In english
 
 Plan du site Plan du site

=> Recherche

Reni

Renée Pietrafesa Bonnet
vous souhaite la bienvenue !

...et mille mercis à Christian qui m'a donné ce lieu de communication inestimable !

Reni

=> la Lettre d'information de la Quinta del Arte [S'abonner]
 

 

 

 

 

 

 

Biographie
Concerts
Oeuvres
Discographie
Musique et autres Arts
Vidéos (cours et concerts)
Cours, Conférences
Entrevistas
La Quinta del Arte
Orchestre Ars Musicæ
Contacts, Liens WWW

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compositrice
Pianiste
Organiste
Claveciniste
Chef d'orchestre

 Prochains concerts
et autres événements (2021)
 
=> Juin 2020: Patrimonio n° 7 - Residencia de la música - La casaquinta Pietrafesa-Bonnet, Nelson Inda
=> Juillet 2019 : Babel  FM - Renée Pietrafesa, la programatrice de juillet
=> 10/10/2018 : UNI radio, Núcleo 51 - “Me preocupa que los niños no escuchen buena música” (60 mn)
=> 28/09/2018 : El Icegerg, Clásica: En la casa de Renée (54 mn)
=> 07/03/2018 : Philharmonie de Montevideo, Journée intrernatioanale de la femme
=> 12/10/2017 : UNI radio, Núcleo 51 - Entretien avec Renée Pietrafesa Bonnet (56 mn)
=> 24/10/2016 : Cérémonie de remise du titre de Citoyennes d'honneur de Montevideo

 

Piano
04/02/2022

Nous avons dit au revoir à Renée Pietrafesa Bonnet.
Elle nous laisse le souvenir d'une immense artiste et d'une grande amie :

=> 21/06/2022 - Recordando a Renée Pietrafesa Bonnet à travers sa musique, concert du Núcleo Música Nueva
Interprétation d'œuvres instrumentales et électroacoustiques de Renée par l'Ensemble Ars Musicæ et Carolina Hasaj, Mariana Airaudo, Natalia Bibbó, Daniel Francis, Antonio Laviano, Irene Porzio, Agustín Texeira et Beatriz Zoppolo.
 
Récemment, sur le site :
=> 10/36 Rencontres avec Renée Pietrafesa Bonnet,
mise en ligne petit à petit des 36 entrevues menées par Jorge Angel Arteaga,
de 1998 à 2005 dans le cadre de Música y Músicos del Uruguay - RNU Emisora CX6, Sodre
Numérisés entre 2020 et 2022 par les Archives Phonographiques RNU
=> VidéoElación "A Àngel Turriziani" pour ensemble de 17 musiciens : deux flûtes, deux hautbois, clarinette, clarinette basse, hautbois, cornet, trompette, trombone, tuba, percussions (triangle, vibraphone et tam-tam), violon 1, violon 2, viole, violoncelle et contrebasse
 => Partitione, mise en ligne progressive des partitions de Renée Pietrafesa Bonnet, Octobre 2021
 => Para Flauta 2019, Renée Pietrafesa Bonnet, noviembre 2020
Sur la chimère, Saison 2020 du Núcleo Música Nueva
 => Atelier Musique, septembre 1997
Renée Pietrafesa Bonnet et Cristina Garcia Banegas
présentent les Six Concertos pour deux orgues,
du Père Antonio Soler
      

 


 

Ce qu'ils ont écrit à son sujet :

La Quinta del Arte« Tout élevée dans l'ordre sévère des sept pianos d'une maison, semblablement peinte par Goya, sorte de "Quinta del Sordo", temple uruguayen de la musique, en Amérique très latine. Ange prêtre, au profil incisé, jailli des copeaux de cuivre que ses cheveux d'enfant explosent : elle est aujourd'hui à travers la technicité contemporaine, apprise à Paris, en plein processus créatif.

Née révolutionnaire dans la tradition, elle sait naturellement nous faire participer, sans effort, des ultimes découvertes musicales, souvent déconcertantes. Cette initiation est un privilège. Ce privilège est indispensable pour ne pas réserver la musique à des intellectuels initiés mais pour la révéler à tous les mélomanes. Ce don de communication, à un haut degré, n'effraye pas Renée Pietrafesa, car il fût, de toujours, son compagnon. Fidèlement, il la suit devant le public, à travers son infatigable chemin : compositeur, chef d'orchestre, interprète, quelquefois peintre et toujours authentiquement. »

Bernard Bistes, 1978


=> Entretiens : Renée Pietrafesa. Valorar la expresión. (Uruguay Cultural), En la casa de Renée (El Icegerg, Clásica 54 mn)


Compositrice

"une saine réaction à cette monotonie internationalisée de la musique contemporaine",
El Dia, 1976, R.F. Lagarmilla, Montevideo, Uruguay.

"apparemment une greffe étrange entre Mozart et Schubert, cependant une belle expérience stimulante actuelle",
El País, 1976, E. Friedler, Montevideo, Uruguay.

"R. Pietrafesa a déchaîné l'enthousiasme des jeunes et les protestations des moins jeunes",
Journal des Journées Musicales de Vernou, 1976, Langeais, France.

"imagination plus rapide que la pensée",
Critiques Musicales du Centre Culturel de Censier, 1976, Paris, France.

"grande réussite sur le plan créatif : création d'"Organum", sous sa direction, et résultat admirable de ses jeunes choristes",
El País, 1978, E. Rodríguez Barilari, Montevideo, Uruguay.

"démonstration homogène et cohérente avec "Mimo 13, Aqui, El agua del arroyo et El roce de la sombra de un pez" de R. Pietrafesa",
El País, 1978, E. Rodríguez Barilari, Montevideo, Uruguay.

"Elle crée une atmosphère de grande sensibilité qui s'épanouit dans un final de poésie",
El País, 1983, Washington Roldán, Montevideo, Uruguay.

"...Le traitement de la voix jointe aux instruments et à l'élaboration électroacoustique dégage une atmosphère de chaleur et d'humanité",
El País, 1984, E. Friedler, Montevideo, Uruguay.

"...conjugue de façon élégante et originale ces thèmes indigènes avec les techniques actuelles de composition, créant des textures polytonales, des passages de grande expressivité de formes atonales et polyrythmiques ",
El Dia, 1985, N. Giguens, Montevideo, Uruguay.

"Renée Pietrafesa vierte sus ideas musicales con la eficacia que la caracteriza. [...] El lenguaje de la autora se reafirma en la libertad.",
Brecha, 1986, J.J. Iturriberry, Montevideo, Uruguay.

"la autora con el lirismo de siempre, maneja una interesante ambiguedad de lenguaje armónico y melódico. Todo el tiempo hay una sensación de parece pero no es que resulta de lo más intrigante",
El País, 1997, E. Rodríguez Barilari, Montevideo, Uruguay.

"Bien que, à la première audition, la musique contemporaine uruguayenne peut donner l'impression d'un ensemble indifférencié où tout sonne plus ou moins pareil, il existe au moins deux postures formelles clairement marquées. L'une, jouée à travers l'expérimentation radicale de nouvelles possibilités expressives ; et l'autre qui, depuis cette recherche conserve une  certaine articulation harmonique et un développement thématique issus de la musique "cultivée" traditionnelle. Immergée dans cette dernière frange, Renée Pietrafesa est, fondamentalement, une créatrice de climats, comme cela se perçoit dans une grande partie des compositions intègrant son disque Mutabile."
Rencontrer la mélodie, El País, 2001, Leonardo Scampini, Montevideo, Uruguay.


Chef d'orchestre

"où se trouve R. Pietrafesa la musique acquiert une effervescence particulière, contagieuse pour tout son entourage",
El País, 1958, Washington Roldán, Montevideo, Uruguay.

"chef d'orchestre de compétence et de goût authentiquement fidèle",
El Dia, 1978, N. Giguens, Montevideo, Uruguay.

"R. Pietrafesa a dirigé Vivaldi : un véritable luxe par sa rigueur, sa brillante et saisissante sonorité"
La Mañana, 1978, J. Novoa, Montevideo, Uruguay.

"Pietrafesa a obtenu un excellent répondant de l'orchestre, en parcourant un bon Bach avec intelligence et équilibre"
El Diario, 1978, R. Ponce de León, Montevideo, Uruguay.

"R. Pietrafesa splendide professionnelle, fait de la musique avec un enthousiasme infatigable, et avec l'air distrait et négligeant d'un amateur récalcitrant"
El País, 1978, E. Friedler, Montevideo, Uruguay.

"musicienne complète, interprète et compositeur qui ressort comme le ciment idéal de cet ensemble dont l'activité honore l'Alliance Française de Montevideo"
La Mañana, 1978, J. Novoa, Montevideo, Uruguay.


Interprète

"Chez cette jeune pianiste, la précoce maturité, la gravité de son attitude devant la musique, la sérénité intérieure, la perfection de son sens du rythme, le sens total d'une vision globale de l'œuvre sont étonnants"
El País, 1958, Washington Roldán, Montevideo, Uruguay.

"tout est parfaitement analysé et senti en profondeur"
La Tribuna Popular, 1958, H.R.M., Montevideo, Uruguay.

"son travail de piano est parfait, son assurance absolue; dans son phrasé, son rythme, sa dynamique et sa technique, c'est une exquise interprète"
El Plata, 1958, I.R., Montevideo, Uruguay.

Renée Pietrafesa Bonnet"la fraîcheur, la spontanéité et le quelque chose d'aérien et de presque angélique du jeu de R. Pietrafesa..."
El Dia, 1976, Y.R., Montevideo, Uruguay.

"tout le concert fut un délice permanent... interprétation magistralement anti-pédante et pourtant raffinée et exquise"
El País, 1978, E. Friedler, Montevideo, Uruguay.

"la musique n'est pas une profession, mais sa raison de vivre"
El País, 1976, Washington Roldán, Montevideo, Uruguay.

"qualité presque unique dans la sonorité, le legato parfait, le sens du cantabile et la souplesse du phrasé de R. Pietrafesa..."
El País, 1976, Washington Roldán, Montevideo, Uruguay.

"son toucher a eu la clarté, la transparence et la ductilité qu'exige le quatuor en Mi b Majeur de Mozart pour piano violon alto et violoncelle"
El País, 1978, E. Friedler, Montevideo, Uruguay.

"le documentaire sur R. Pietrafesa [Renée Pietrafesa, compositeur interprète] réalisé par Eva Houdovã en juin 1977 a été choisi par la critique et le jury du 5e festival international du film à Besançon  : cette jeune musicienne uruguayenne enseigne à Paris et explique sa conception personnelle de la musique".
Festival International de Besançon, 1978, France.

"grande réussite sur le plan créatif : création d'Organum, sous sa direction, et résultat admirable de ses jeunes choristes", "imagination plus rapide que la pensée", "apparemment une greffe étrange entre Mozart et Schubert, cependant une belle expérience stimulante actuelle", "où se trouve R. Pietrafesa la musique acquiert une effervescence particulière, contagieuse pour tout son entourage".
Musiques, Chorales et Cultures du monde, 2004, Belgique.


Email  à 
 ou au 

Vous êtes le visiteur n°